Creer un blogHoroscope 2009
FATTORIUS.over-blog.com recherches GOOGLE contact maître-entoileur page 40 page 2 DEDALE21052. hautetfort.com recherches CUIL HAN RYNER métamoteur ARIANE 6 page 2 FATTORE.com page 43 pages 5 à 30 pages 51 à 56 recherches FIGATOR pages 41 et 42 MINE DE RIEN (O-librius.com) SAINT-POL-ROUX PAGES 90 à 93 page 2 contact maître-entoileur pages 44 à 50 pages 51 à 55 pages 5 à 30 pages 2 à 4 page 1 pages 60 et suivantes I C I À L'ENSEIGNE DES PETITS BONHEURS
C'est le bonheur, dit l'espérance. (Pierre-Jean de Béranger)
SOMMAIRE I C'est le bonheur, dit l'espérance. page d'accueil info édition première partie II PAGES ALEXANDRU JURCAN pages en construction III PAGES OLIVIER MATHIEU IV AUTRES PAGES, AUTRES AUTEURS deuxième partie V SITES AMIS CONSACRÉS À L'HISTOIRE LITTÉRAIRE pages en construction VI RATÉS D'AUTREFOIS VII DUCASSE troisième partie VIII LES GROS PÉPINS ET LES COULEUVRES quatrième partie IX ARCHIVES DU SITE
DES SITES D'HISTOIRE LITTÉRAIRE

site créé le 1er septembre 2008 NOMBRE DE VISITES :
RECHERCHES SUR INTERNET
J'ai pris le p'tit bonheur L'ai mis sous mes haillons J'ai dit: " Faut pas qu'il meure Viens-t'en dans ma maison " Alors le p'tit bonheur A fait sa guérison Sur le bord de mon cœur Y avait une chanson (Félix Leclerc)
DES SITES LITTÉRAIRES AMIS
ERIK SATIE
Ainsi va la vie... Qui trop embrasse, mal étreint ! (ou : qui trop embrase, mal éteint) Lorsque la muraille des inerties mesquines et des petitesses indicibles a définitivement clos, en des replis secrets et solitaires, le champ d'Amour des acharnés ou décharnés, lorsque l'élan juvénile et généreux de l'Esprit ne se sent plus apte à tout chambouler en une vaste Révolution Culturelle, il ne reste plus à l'homme enclin à ne jamais baisser les bras que la chaleur étouffante ou la froidure glaciale à vif, les sensations marquées de la Vérité éternelle des Arts et de la Poésie. Au pas des automates, les tomates ont beau jeu de ne jamais rougir de honte, ces fruits mornes à la pulpe amère, et tout être qui a tant soit peu un coeur, ne peut être qu'horrifié de la tournure prise par les événements en ce monde sans valeur réellement humaine. Sans ce grain de folie humaniste qui entend élever la sensibilité, éveiller l'intelligence et partager l'Âme en commun de la Vie. L'homme de désirs fous inassouvis, désespère de l'humanité et de lui-même ; et se rassure en s'accrochant, au petit bonheur la chance, aux petits bonheurs de l'Art, ce monstre sacré, ce dieu immanent qui conchie la médiocrité entretenue et satisfaite. Alors ses petits bonheurs ne sont pas subventionnés d'indigence et patentés de suffisance, ne sont pas cotés à la Bourse, cette institution imbécile, ce summum du crétinisme de l'homme qui se croit éternel et qui a la prétention de gérer la Vie et de demander des comptes au Soleil lui-même, en décrètant sonner midi à quatorze heures, ce cuistre : dans le fond, petit homme, animalcule au royaume des béats bas.
Et je repris ma route et m'en allais quérir, Au p'tit bonheur la chance, un corsage à fleurir. (Georges Brassens)

ERIK SATIE
site créé le 1er septembre 2008 NOMBRE DE VISITES :
Et je repris ma route et m'en allais quérir, Au p'tit bonheur la chance, un corsage à fleurir. (Georges Brassens)
À L'ENSEIGNE DES PETITS BONHEURS
en chantier
coups de coeur
La belle excentrique
Paul Le Flem Pour les morts

pages de rage d'un indigène philistin weillien
nouvelles du front... littéraire
pages robert-piochéennes
Ainsi va la vie... Qui trop embrasse, mal étreint ! (ou : qui trop embrase, mal éteint) Lorsque la muraille des inerties mesquines et des petitesses indicibles a définitivement clos, en des replis secrets et solitaires, le champ d'Amour des acharnés ou décharnés, lorsque l'élan juvénile et généreux de l'Esprit ne se sent plus apte à tout chambouler en une vaste Révolution Culturelle, il ne reste plus à l'homme enclin à ne jamais baisser les bras que la chaleur étouffante ou la froidure glaciale à vif, les sensations marquées de la Vérité éternelle des Arts et de la Poésie. Au pas des automates, les tomates ont beau jeu de ne jamais rougir de honte, ces fruits mornes à la pulpe amère, et tout être qui a tant soit peu un coeur, ne peut être qu'horrifié de la tournure prise par les événements en ce monde sans valeur réellement humaine. Sans ce grain de folie humaniste qui entend élever la sensibilité, éveiller l'intelligence et partager l'Âme en commun de la Vie. L'homme de désirs fous inassouvis, désespère de l'humanité et de lui-même ; et se rassure en s'accrochant, au petit bonheur la chance, aux petits bonheurs de l'Art, ce monstre sacré, ce dieu immanent qui conchie la médiocrité entretenue et satisfaite. Alors ses petits bonheurs ne sont pas subventionnés d'indigence et patentés de suffisance, ne sont pas cotés à la Bourse, cette institution imbécile, ce summum du crétinisme de l'homme qui se croit éternel et qui a la prétention de gérer la Vie et de demander des comptes au Soleil lui-même, en décrètant sonner midi à quatorze heures, ce cuistre : dans le fond, petit homme, animalcule au royaume des béats bas.
le petit philologue illustré
vieilles dédicaces d'inconnus
en chantier
par l'accueil et non par les chemins de traverse ou l'escalier de service
des ratés
À L'ENSEIGNE DES PETITS BONHEURS
J'ai pris le p'tit bonheur L'ai mis sous mes haillons J'ai dit: " Faut pas qu'il meure Viens-t'en dans ma maison " Alors le p'tit bonheur A fait sa guérison Sur le bord de mon cœur Y avait une chanson (Félix Leclerc)
nouveauté octobre 2013 page zéro
C'est le bonheur, dit l'espérance. (Pierre-Jean de Béranger)